Vous aimez les livres anciens ? Nous aussi !

SOS poussière dans votre bibliothèque !

Ménage mode d'emploi

Il n’est pas concevable d’envisager toute sorte de soins aux livres si on ne commence pas par favoriser les meilleures conditions de stockage en nettoyant et maintenant propre la bibliothèque.

En l’occurrence, c’est la poussière qu’il faut arriver à supprimer durablement. Bien faire le ménage c’est la base de la conservation préventive.

La poussière dégrade les livres et les documents.

Les particules de poussières (inertes ou micro organiques) flottent dans l’air et se déposent sur la surface des objets. On le constate dès qu’un rayon de lumière illumine la pièce. Le dépôt poussiéreux gris-blanc non seulement ruine l’apparence de toute notre déco en couvrant d’un voile terne l’ensemble de la bibliothèque, mais en plus, procure un environnement favorable aux insectes, et contribue dans le cas d’humidité atmosphérique aux attaques bactériologiques (moisissures). Il est donc primordial de lui faire la guerre.

DEPOUSSIERAGE ET CONSERVATION

unite-mobile-depoussierageLe dépoussiérage est une des tâches les plus importantes du conservateur. Les bibliothèques, les archives, les musées emploient du personnel qualifié pour assurer les meilleures conditions de conservation des collections. Ils sont équipés d’aspirateurs à « filtre absolu » avec des variations de puissance d’aspiration ou encore d’unités mobiles de dépoussiérage (photo ci-contre), voire de centrales d’aspiration. Ce qui n’empêche pas de pratiquer très régulièrement le dépoussiérage manuel. En outre, et selon les moyens, les documents sont conservés dans des locaux « hermétiques » avec un filtrage de l’air extérieur pour limiter la pénétration des poussières.

DEPOUSSIERAGE A LA MAISON

Souvent vécu comme une corvée parce que souvent mal fait, le dépoussiérage n’est pourtant pas difficile et ne nécessite aucun produit. Un dépoussiérage mal fait, c’est celui qui consiste à déplacer la poussière. Le grand principe pour un ménage efficace est de  faire tomber la poussière pour pouvoir l’aspirer.

Le grand principe : Faire tomber la poussière

Dès que la poussière se soulève, elle flotte dans l’air et finira par se poser sur la première surface rencontrée sur son parcours. Déloger la poussière signifie qu’il faut pouvoir l’alourdir, et pour cela on doit toujours travailler avec un peu d’humidité, du haut vers le bas et de gauche à droite pour balayer tout l’espace.

Chiffons et plumeau doivent TOUJOURS être légèrement humides.

Pour faire tomber la poussière, il faut travailler avec un chiffon humide et effleurer les surfaces. Il ne faut pas frotter, simplement effleurer sans faire de va et vient. De haut en bas et de gauche vers la droite sur les surfaces verticales, du fond vers le devant sur les tablettes et les étagères.
Dès que l’on marque un arrêt, il faut secouer le chiffon et faire tomber au sol la poussière agglutinée.

Pour humidifier, on vaporise sur le chiffon en coton ou en microfibres de l’eau (ou un produit multi-usage, voire notre recette en bas de page). Il doit être humide mais non mouillé.

Du bon usage du plumeau :

– Passez le plumeau sur un chiffon humidifié à l’eau du manche vers la tête.
– Effleurez les objets ou les surfaces à épousseter
– Frappez le plumeau sur l’escabeau ou sur votre chaussure pour décoller les particules de poussières à chaque « ramassage » de poussières.

plumeau-agneau-poussiere-bibliothequeLe plumeau est un outil remarquable pour ôter les poussières car il passe partout ou la main ne peut pas : plafond, murs, objets fragiles, creux, etc… et surtout, il limite la manipulation des livres et autres objets fragiles ! Les meilleurs plumeaux sont ceux en plumes d’autruche à condition d’y mettre le prix (env. 50 euros) sans quoi il sera vite déplumé… Nous préférons les plumeaux en laine d’agneau, moins coûteux (env. 20-25 euros), extrêmement efficaces et esthétiques.

LE JOUR DU GRAND NETTOYAGE

Les livres et les meubles sont dépoussiérés indépendamment. Il faudra ôter les livres de la bibliothèque en commençant par l’étagère la plus haute et procéder au dépoussiérage des livres sur une table à l’aide d’un chiffon à microfibres. Pour un dépoussiérage complet des livres, reportez-vous à notre fiche « dépoussiérage, gommage :le nettoyage à sec« .
Puis dépoussiérer le haut de la bibliothèque et la tablette vide. On travaille de gauche à droite et du fond vers le devant (plumeau pour le plafond et les contours du meuble, chiffon humide pour les tablettes). Puis les livres regagneront leur place. Enfin, on passe l’aspirateur sur le sol.

Cette opération peut s’effectuer une fois par an, à condition d’entretenir régulièrement.

ENTRETIEN HEBDOMADAIRE

Il faut contrôler régulièrement les nouveaux dépôts de poussières, en passant le plumeau sur les parties visibles des livres. Il n’est heureusement pas nécessaire d’ôter les livres des tablettes, on peut se contenter de les soulever pour éliminer les nouveaux dépôts.

Prudence lors de la manipulation des livres ! Attention aux coiffes : dépoussiérer les tranches de tête en partant de la coiffe du livre vers l’extérieur.

Nettoyant multi-usage

Grand ménage dans la bibliothèquePréparation pour 1,5 litres.

Versez dans une bouteille d’eau minérale vide :

– 1/2 litre de vinaigre blanc
– 30 gouttes d’huile essentielle (pin, citron, thymol… au choix)
– 1 litre d’eau

Secouez, c’est prêt ! 

Versez dans un petit vaporisateur pour humidifier votre chiffon.

Bon à savoir :

Quelque soit le produit que vous utilisez, ne jamais vaporiser sur la surface à nettoyer mais sur le chiffon.

En cas de traces humides sur la surface que vous venez de nettoyer, essuyez à l’aide d’un chiffon sec.

Evitez de porter des gants, ils rendent difficile la manipulation des livres.

Astuce pour limiter la poussière :

Rangez vos livres par format afin de limiter l’espace vide entre chaque tablette ou étagère.
Reportez-vous à notre article concernant l’organisation de la bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *