Vous aimez les livres anciens ? Nous aussi !

Les livres anciens sont à la page ! Notre interview par Bidtween

Et ce n’est pas moi qui le dit… C’est Bidtween, ce nouveau média consacré aux enchères et aux collectionneurs, à l’issue d’une interview « portrait » d’Essentiam. Alors qu’il m’est toujours difficile de définir ce qu’est Essentiam, il semble qu’ à la lecture de cet interview, c’est simplement une des 1001 manières de vivre avec des livres, une des 1001 raisons à cette passion, la mienne.
Si la littérature et les belles lettres sont souvent mis en évidence, je m’aperçois que mes livres sont d’abord et avant tout des monuments historiques…
Je vous laisse lire ce qu’on s’est raconté au téléphone ici : « Avec Internet, on dépoussière les livres anciens »

Et s’il y a des choses qu’on devrait ajouter à ce que représente « un livre ancien », on continue la discussion dans les commentaires !

Partagez cet article



Un commentaire sur “Les livres anciens sont à la page ! Notre interview par Bidtween

  1. Avé dame Céline, Avé lecteurs et bibliophiles,

    Ajouter une petite pierre à l’édifice des raisons d’avoir posé son regard sur le livre parait au premier abord difficile car nous sommes si nombreux a vibrer devant ces feuilles reliées. Tout a été dit et rien ne correspond à mon émotion devant un ouvrage. Enfant je me cachais sous mes draps pour lire la nuit a la lumière d’une lampe de poche. Lire, lire , n’importe quand , n’importe quoi et sans m’être posé la question de l’origine de ce besoin .Ma mère m’a avoué bien plus tard qu’elle savait que je lisais la nuit en douce et elle m’a laissé faire, consciente de l’apport riche du savoir des livres. Plus tard mon rythme de lecture n’a pas baissé mais lire et collectionner est très différent. J’ai eu un « coup de foudre ». Une brocante lambda, un missel tout simple au format si mini qu’il m’a interpellé et a l’intérieur ces textes austères, rébarbatifs ,presque , pour un non croyant que je suis,mais avec une odeur de vieux papier mariée a un parfum d' »église »et une petite feuille , toute petite, avec un texte d’amour , de rédemption, écrit à la main .J’ai ressenti la personne, sans blague, j’ai eu la sensation de voir sa bonté, son repentir, j’ai ressenti ses yeux au ciel et ça m’a troublé au plus profond de moi, j’ai même ressenti le temps passé de l’époque ou ce mot a été écrit. Difficile de vous expliquer cette émotion mais ce minuscule missel m’a fait entrevoir une autre facette de l’humanité. Je ne suis pas sur que vous puissiez vous rendre compte mais depuis ce jour j’accumule ces livres de prière et je ressent chaque fois l’amour ,l’espoir, la foi de ces propriétaires d’ouvrages du temps jadis. Bien sur je n’en suis pas resté aux missels, bibles et autres ouvrages religieux, la passion des beaux ouvrages viendra ensuite mais pour d’autres raisons.Un livre c’est pour moi les pensées, les émotions et le savoir humain insérés entre des feuilles. Un livre ancien c’est la preuve que rien n’est perdu.
    Merci pour ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *