Vous aimez les livres anciens ? Nous aussi !

#3 Les esthètes et les honnêtes : une restauration de livre doit-elle être visible ou discrète ?

Au cours d’une émission sur la nouvelle TV Bidtween, avec Mme Anne Lamort et M. François Vallériaux, nous avons évoqué la restauration des livres anciens, avec l’école de la restauration visible et celle de la restauration discrète… Mme Lamort « arbitrant » 2 points de vue divergents, celui des Honnêtes et celui des Esthètes.
Il sera aussi question dans ce podcast de la collection d’un érudit mise en vente aux enchères à Drouot, où j’ai fait l’acquisition de 2 livres : l’un dans sa reliure très soignée en maroquin rouge dans un décor à la Du Seuil, et l’autre dans une très modeste reliure souple vélin. Deux ouvrages que je trouve vraiment très beaux…

Honnête ou Esthète ?

Share this post
  , , ,


One thought on “#3 Les esthètes et les honnêtes : une restauration de livre doit-elle être visible ou discrète ?

  1. Pour tout dire j’ai l’impression que les honnêtes se trouvent surtout chez les bibliothécaires. Je suis plutôt du côté des esthètes car j’ai vu dans une bibliothèque aux Pays Bas un livre 18me avec une belle reliure en cuir d’époque avec des dorures. Il manquait un coin et ce coin était donc restauré avec du cuir blanc. Un blanc qui fait mal aux yeux. Ça m’a guéri pour la vie.
    Les honnêtes sont pas si honnêtes car dans 95% des cas on voit la restauration facilement. On peut faire une restauration esthétique et honnête. Le cuir, la dorure etc. sera toujours un peu different. Pour un vrai connaisseur de livres ça sera pas un problème de reconnaitre une restauration.

Répondre à Hermann Strack Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *